Blog AZcreator

18
Mai
Mastodon : Le réseau hybride

Mastodon : Le réseau hybride

Longuement critiqué ces dernières années, le petit oiseau bleu de Twitter laisse fuir ses utilisateurs et commence à être menacé par un... mammouth !

Avec les différentes décisions prises par Twitter, beaucoup d’utilisateurs réguliers l’ont déserté et commençaient à chercher une alternative. Chose qui a contribué à faire connaître ce nouveau réseau social qui se veut libre et décentralisé.

Mastodon est un logiciel accessible via un navigateur et des applications iOS et Android qui vise, par ses fonctions de base, le même public que Twitter.

Ce projet a été lancé en octobre 2016 par Eugen Rochko, un programmeur allemand âgé de 24 ans. Ce réseau vient casser les codes des systèmes fermés comme Facebook et Twitter. La plus grande distinction reste que ces derniers sont des services tandis que Mastodon est un réseau de microblogging certe, mais son infrastructure est radicalement différente. C’est avant tout un logiciel en libre accès qui peut être installé dans un serveur et permet à n’importe qui de créer des instances pouvant communiquer entre elles. Autrement dit, ce n’est pas une plateforme, mais plutôt une confédération.

Le réseau promet aussi un espace libre en open source, vide de tout placement de produit et de toute publicité. Il n’utilise ni de données personnelles pour des suggestions de contenu ni d’algorithmes pour favoriser des publications en dépit des autres. De quoi en faire rêver touts les geeks !

Contrairement aux réseaux sociaux privatifs, Mastodon ne dépend pas d'un système monopolistique, il se base plutôt sur une fédération d'instances indépendantes, c'est-à-dire des points d'entrée dans le réseau capables de communiquer entre elles. Comme pour les adresses mail, chaque compte est lié à une instance particulière (@utilisateur@instance) choisie par l'utilisateur.

Mastodon vient présenter quasiment les même fonctionnalités des réseaux sociaux habituels : Visuellement, il ressemble beaucoup à la plateforme de TweetDeck. Il garde aussi le même principe de Twitter et permet de créer des comptes reliés aux instances de son choix ou il est possible d’émettre non pas des tweets mais des toots (pouets en Français) qui peuvent faire jusqu’à 500 caractères au lieu des 140 de Twitter. Les follow, les likes et les hashtags sont toujours possible. Pour la confidentialité, on se rapproche de Facebook. Mastodon permet à l'utilisateur de contrôler ses conversations, de créer des groupes privés, de modifier la confidentialité de ses publications et limiter l'accès ou choisir de les ouvrir au public.

Au cours des derniers mois le nombre d’utilisateurs a suivi une évolution quasi-exponentielle, avec un total de 1606 instances comptant plus de 645 330 adhérents.

(+212) 661 82 30 36
(+212) 537 72 72 17
info@azcreator.com
9, Rue Moulay Idriss Appartement N°3
Hassan Rabat - Maroc